Voici 3 choses qui bloquent la paix au Mali!

Publié le Mis à jour le

 

Sidi Brahim Ould Sidati, membre de l’AZAWAD, lors de la signature de l’accord du 20 juin 2015.

C’était  un  certain samedi 20 juin 2015, que la Coalition des mouvements de l’Azawad (CMA) avait accepté de poser sa signature sur le fameux accord (d’Alger pour la  paix  au Nord Mali.

Le  dit accord vise à instaurer une paix durable et à mettre fin à la rébellion. Alors, pour la réalisation de cette vision, il faut l’implication directe et sincère de tous les acteurs, à savoir  (l’Etat malien, les groupes rebelles et la très chère  communauté internationale).  L’accord censé ramener la paix est signé il y a maintenant 12 mois (1 an), mais rien, car il y a tout ( succession d’attentats, viols, insécurité, vie chère etc etc)  sauf la paix.

Surement vous-vous demandez pourquoi la paix tarde donc  à atterrir sur l’aéroport international du nord Mali, c’est justement la même  question sans réponse qui se pose aussi la population malienne, à laquelle en voici 3 éléments de réponses!

1.La capacité limitée du gouvernement malien ! 

Le 04 septembre 2013,  Ibrahim Boubacar Keïta  prêtait serment devant la cour suprême du Mali et  il prend  ainsi  le pouvoir ( avec 77,6 % des voix). Oui, j’ai bien dit 77,6 % des voix,pourquoi, parce que pour  les maliens(nes) IBK  est  la seule et  l’ unique solution  au problème sécuritaire, mais aujourd’hui cette même  population le regrette.

Depuis son accession au pouvoir, IBK a nommé 3 premiers  ministres en  espace de 2 ans. Le 1er Oumar Tatam ly banquier   limogé, et aucune explication sincère n’a été donnée au peuple malien, le second Moussa Marra ancien maire de la 2è  commune  de Bamako, lui également viré, cause, son  fameux voyage effectué le 21 mai 2014 à Kidal, s’il le savait, il allait pas le faire.

Ce voyage a provoqué d’énorme bruit , amplifié en plus  par les médias internationales. Lors de ce déplacement de M.Marra, la mission (sensée être là pour la paix) de l’ONU (la Minusma) était restée inerte face à l’agression de la délégation officielle du chef du gouvernement par les rebelles du MNLA et de ses alliés.

Et maintenant, l’actuel Modibo Keita (pas le vrai Modibo Keita de 1960-68, qu’il repose en paix) un vieux de 72 ans, à qui on n’a fait porter  le turban du changement  par son expérience, expérience qu’il tarde à matérialiser. Alors pourquoi un si rapide   limogeage du régime IBK, il se trouve qu’il y a un 2è président ( ouuuuu le petit prince malien à la saoudienne), nommé  Karim Keita , fils de son père, alias IBK. 

Ce nouveau prince décide de celui ou celle qui doit ou ne doit pas occuper les postes clés et stratégiques du pays. Le régime d’IBK durant les 03 années passées   a montré une incompétence totale dans la gestion de la crise.D’ailleurs même, il parait que le futur  remaniement emportera tout sur son passage. Bref, les facteurs sont nombreux…

2.le double casquette  de la France!

Beaucoup parle mais ne connaisse    ni   la source  ni les enjeux qui se cachent  exactement derrière cette crise.La France dans cette guerre, si vous l’avez remarquée porte  un double casque, l’un aux cotés du gouvernement malien et l’autre chez les rebelles.

Si, l’occident ( de Sarkozy)  n’a pas créé des faux prétextes pour éliminer  le guide libyen Mahammar Kkadafi en 2011, l’actuelle crise ne verra surement pas le jour , car les rebelles n’avaient  pas les moyens  militaires, qu’ils ont aujourd’hui.

La France depuis qu’on l’a connue, ne s’est jamais battue  pour les peuples, mais plutôt   pour ses intérêts à la fois économique, politique, stratégique…

La région sahélienne très riche en ressources naturelles (or, uranium, pétrole…) a toujours été dans le viseur de la France afin de  garder sa main couverte de sang  ( Areva au Niger) 1er producteur mondial d’uranium, tandis que  les populations nigériennes sont parmi les pauvres au monde.

Pour bien comprendre réellement  la véritable position de la France, regardez cette vidéo de Michel Collon, journaliste et écrivain belge.

 

 

3.La rôle sombre de la mission unisienne (la Minusma)

 

 La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies  pour la stabilité au Mali  (Minusma)  créée le 25 avril   par la résolution 2100 du Conseil de sécurité de l’ONU.   Le 01 juillet 2014, elle prend  fonction avec 11.200 soldats.

Son rôle , c’est de stabiliser et appuyer le Mali dans son processus  de paix, mais aussi être présente dans le nord du Mali.

La  minusma présente au Mali pour ramener la paix, mais il se trouve qu’elle a plutôt  produit le contraire, un seul exemple le 25 janvier 2015 les soldats de l’ONU ou casques bleus ont osé tirer  sur des manifestants pacifiques de  Gao, qui ne revendiquaient rien d’autre que   leurs droits! Bilan, 3 morts et 4 blessés.

Et écoutez  bien,   les soldats de la paix  n’opèrent jamais là où se trouve (la source du mal) , c’est à dire  les groupes armés, ça  c’est quoi , la peur ou…? Bon à  vous de juger dans les commentaires!

Le 24 janvier 2015, la même minusma qui être là pour le Mali, a signé un accord pour l’établissement d’une zone temporaire de sécurité avec les groupes armés, tenez-vous bien, sans consulter le gouvernement malien.

Tout récemment la minusma  a annoncé la mort des 05 soldats tchadiens  dans une embuscade, et ça c’est uniquement le bilan d’une seule attaque sans compter les autres, et  la crise demeure toujours. Et pourtant   j’en suis certain  que  si elle (la Communauté Internationale) souhaite  vraiment que  la guerre finisse. Et bien elle  sait où frapper!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s