Les (A.P.E) accords de partenariat économique: quels avantages et inconvénients pour l’Afrique?

Publié le Mis à jour le

 

Les pays A.C.P ( Afrique , Caraïbe et Pacifique) à peine sortis de la colonisation sont soumis à une série de Conventions qui connaîtront plusieurs processus (de Yaoundé 1 et 2 à Lomé 1, 2, 3 et  4 puis celle de Cotonou en 2000 . L’objectif de ces Conventions était de faire bénéficier aux pays A C P les avantages de la non taxation des produits exportés vers l’Union européenne. C’est ce que les économistes appellent « traitements préférentiels ». L’économiste camerounais Thierry Amougou dans un document publié par le Cercle de Réflexions Economiques , Sociales et Politiques (CRESPOL) affirmait aussi que ces Conventions signifient, « de donner un coup de pousse aux économies des pays A C P n’ayant pas encore les capacités institutionnelles de se battre à armes égales au sein du marché mondial » .

Les accords de Cotonou signés le 23 juin 2000, viennent mettre fin aux  » traitements préférentiels » c’est comme si les économies A C P ont déjà acquis les « capacités institutionnelles pour se battre à armes égales au sein du marché mondial ». Donc constatez de vous de la réussite ou de l’échec de ces accords ( de Yaoundé à Cotonou en passant par  Lomé). Pour rappel les pays asiatiques et sud-américains  tels que la Chine, l’Inde ou le Brésil sans aides ou protections sont plus avancés que les pays A C P, habitués à celles-ci.

Avantages des A P E pour l’Afrique!

Les A P E sont comme un contrat , c’est à dire que les parties doivent d’une part consentir des avantages et d’autre part se plier aux obligations sous peine d’être disqualifiées, en d’autres termes , pour avoir les avantages concédés par l’autre partie, il faut soi-même concéder des avantages nécessaires à vis-à vis . En claire les A P E sont  des accords commerciaux suivant les règles de l’organisation mondiale du Commerce (OMC), donc  le principe  de « libre échange » . Que signifie ce principe?

Il signifie que, l’essentiel des échanges doit être libéralisé, les produits de l’U. E accéderont librement au marché des pays A C P et vis versa d’une part et d’autre part la libre circulation des produits A C P dans les zones A C P , les échanges commerciaux totaux  entre les 2 parties doivent être de 90 pour cent les 10 restants représentent les produits qui ne subiront pas de concurrence et en fin la part de libéralisation de l’E U doit être supérieure à celle des A C P.

En contre partie de l’ouverture du marché A C P , l’Union européenne a initié ce qu’elle a appelé « programme d’appui aux A C P » , une somme annuelle de 6,5 milliards d’euros  sera partagée entre les  pays de la CEDEAO,  sur 5 ans. A cette stratégie, s’ajoutent le développement de la capacité d’offre, l’ajustement fiscal, un appui macroéconomique et l’appui à l’intégration régionale.

Les pays ne faisant pas partie des pays moins avancés ( PMA)  comme la Cote D’Ivoire , le Cameroun , le Ghana par exemple bénéficient de ce qu’on appelle « système de préférence généralisée( S P G) , comme  la dénomination  l’indique, une préférence  entre les pays .

Les inconvénients des A P E pour l’Afrique! 

Les conséquences des A P E  sont énormes et elles sont classées comme suite : d’abord un rappel le marché de la CEDEAO  est ouvert aux produits européens à 75 pour cent sans droit de douane, ce qui va créer une rude concurrence pour les entreprises africaines.

Conséquences fiscales:

Selon l’économiste Demba Moussa Dembélé, les pertes fiscales douanières durant les 15 ans des A P E sont estimées à deux milliards d’euros , soit 1 871 milliards de franc Cfa . Ce montant est supérieur de 43, 9   pour cent aux 1, 3 milliards d’euros d’aide annuelle, soit 6, 5 milliards d’euros sur cinq ans. Pour le Sénégal , la perte de la  suppression de droit de douane sur les produits européens  est estimée à 215. 333 millions d’euros, soit 141.3 milliards de franc Cfa. le Togo, pays moins avancé selon leur classement, perdrait 230.122 millions d’euros, soit presque 151 milliards de franc cfa, quant au Nigeria lui va perdre 754.585 millions d’euros et le Ghana 219.630 millions d’euros.

Le marché sénégalais sera à 71% aux produits européens, ce qui retardera l’objectif d’atteindre l’indépendance budgétaire en 5 ans.

Les conséquences sur l’ industrie, l’alimentation  et  l’intégration régionale:

L’Union européenne dispose d’un PIB estimé en 2014 à 18.412 milliards de dollars, soit 23, 4 pour cent du PIB  mondial, elle contrôle plus de 16 pour cent des flux commerciaux mondiaux et elle est également 1ère puissance agricole mondiale.La CEDEAO avec un PIB de 674.34 milliards de Dollars en 2014, ce qui l’a classant au 20ème rand mondial, les flux commerciaux de toute l’Afrique est de 3 pour cent sans noter l’écart immense qui existe entre les deux  secteurs agricoles de deux parties.

Avec une ouverture de 75 pour cent du marché de la CEDEAO  et la suppression de droit douane et la fixation par l’U E du prix de leurs produits et de celui de la CEDEAO vers elle , l’industrie africaine sera durement touchée par la forte concurrence et la force financière et logistique des entreprises européennes.Autre conséquence , certains pays africains pourraient préférer importer les produits européens moins chers et de bonne qualité que ceux des pays africains, et cela n’est pas bon pour l’intégration régionale. En même temps notre alimentation sera dépendante de l’U E .

Le statut de traitement national qui veut dire , une égalité de traitement  entre les opérateurs européens et africains, ce qui ne s’aura pas le cas en Europe .

Les réactions des personnalités européennes: 

Jacques Berthelot disait ceci « le baiser de la mort de l’Europe à l’Afrique » publié dans le quotidien le Monde en septembre 2014,

Le rapport Lefort ,rendu par Jean claude Lefort  à l’Assemblée Nationale Française le 05 juillet 2006.

Il y’a également le rapport Taubira rendu en juin 2008 par Christian Taubira où elle disait à l’ancien  président Français Nicolas Sarkozy « et si la politique se mêlait enfin des affaires ».

 

Toutes les études et analyses estiment que la libéralisation des A P E dégradera les finances publiques, la suppression de droit de douane réduira les recettes des Etats africains de 2, 4 pour cent pour le Nigeria, 22, 1 pour cent en Gambie et 5 à 10 pour cent pour la majorité.

Tout ces mécanismes mis en place augmentera au lieu de diminuer la pauvreté, la dépendance alimentaire et financière des pays A C P vis à vis de l’Europe.

Cliquez sur ce lien pour plus de compréhension!

 

 

http://xalimasn.com/les-ape-le-baiser-de-la-mort-par-demba-moussa-dembele/

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s